Pressekommuniqué zu den Sitzungen mit Emile Vandervelde, Hendrik de Man, Frederik J. Borgbjerg und Ilja A. Rubanovic, 14. Mai 1917

Document nr: 
P/11a
CHA, Stockholm, Comptes rendus. Hekt., 2 S.1

Communiqué à la presse.         

   La commision hollando-scandinave a reçu hier et avant-hier les citoyens Vandervelde et De Man, de passage à Stockholm et se rendant à Pétrograde.

   Au nom de l'assemblée, Branting a salué le président du B.S.I. qui, malgré les crises de la guerre, a conservé parmi tous les socialistes le grand prestige de son autorité morale.

   Au cours d'un long échange de vues, Vandervelde a déclaré que, se conformant au mandat qui lui a été envoyé de la Belgique occupée, il considérait comme impossible de participer à une assemblée plénière avec les socialistes qui ont soutenu et soutiennent la politique impérialiste des puissances centrales.

   D'autre part, il ne croit pas qu'il y ait une objection quelconque - et estime au contraire qu'il peut y avoir de sérieux avantages - à ce que les représentants de tous les partis socialistes viennent successivement à Stockholm pour y exposer leurs points de vue devant la commission hollando-scandinave.

   Avant la séance, le citoyen Vandervelde avait eu une entrevue avec la délégation hollandaise au sujet des conditions dans lesquelles celle-ci s'était transporté à Stockholm. La délégation hollandaise, ayant déclaré avoir pris cette initiative sous sa responsabilité et sans engager le comité exécutif du B.S.I., Vandervelde a constaté que cette déclaration dissipait tout malentendu et qu'il n'avait aucune objection à formuler contre la procédure adoptée.

   La commission a reçu également le citoyen Roubanovitch, représentant le P.S. rév.[olutionnaire] de Russie au sein du B.S.I., qui exposé ses opinions sur la crise actuelle.

   Le citoyen Borgbjerg, revenant de Pétrograde, a exposé les détails de ses entrevues avec les camarades de Russie, auxquels il a transmis le programme de paix suggéré par certains membres influents de la majorité de la social-démocratie allemande. Sur interpellation, Borgbjerg a déclaré qu'il avait agi exclusivement en son nom personnel. Le président a pris acte de cette déclaration et souligne l'adhésion de B.[orgbjerg] au point de vue déjà exprimé par la commission: que le centre de l'action socialiste internationale, dans les conditions actuelles, devait être maintenu dans les partis des pays neutres, dans l'intérêt même de l'aboutissement de l'oeuvre entreprise.


Anmerkungen

1   In diesem Exemplar rechts oben hschr. mit Bleistift: 12 et 13 mai. Im hschr. Konzept von Huysmans Datierung: 14 mai, und in einem unvollständigen Exemplar, mit einigen hschr. Verbesserungen: presse le 14 mai 1917, in CHA, Stockholm, N. & C., Mai 1917:1. Veröffentlicht in schwed. Social-Demokraten 15.5.1917, S. 1; Auszug in Geldolf 1996, S. 223, Anm. 37. - Zu den Sitzungen siehe Dok. Nr. P/09-11.